Les 4 étapes de la Communication Non Violente (CNV)

Salut les Maitres Zen et bienvenue dans ce nouvel episode du podcast Maitre Zen, Chien Zen !

  • On va parler d’un outil qui fut un peu une révélation pour moi quand je l’ai découvert en formation continue quand j’étais éducatrice, via 2 weekends complets de formation. 
  • On a vu dans les premiers épisodes l’importance de comprendre notre fonctionnement, et on a ensuite vu l’outil du behaviorisme pour prendre conscience de nos pensées et émotions. 
  • La CNV est un autre outil semblable mais différent donc complémentaire. La CNV a surtout pour but de mieux communiquer avec les autres, mais dans cet épisode je vais vous le proposer déjà comme outil d’introspection.
  • Je suis Laetitia Gonnon, ma mission est d’aider à accéder à la psychologie humaine en tant que propriétaire de chien, pour pouvoir créer une relation saine avec notre chien.

Introduction à la Communication Non Violente

Le principe de la CNV à travers les 4 étapes

Conclusion

Introduction à la Communication Non Violente

La Communication Non Violente (CNV) nous vient de Marshall Rosenberg.

Je conseille le livre « Les mots sont des fenêtres, ou ce sont des murs ».

La CNV permet d’organiser et conscientiser ce qui se passe en nousEn effet, quand on communique (parle, échange, etc.) avec les autres, tout a une raison. Prendre conscience de ce que l’on veut, exactement, est déjà un grand pas. Souvent, on ne se rend pas compte, que le message que l’on fait passé n’est pas celui que l’on souhaitait transmettre initialement.

  • OBSERVER (Sans jugement)

  • SENTIMENT (Ce que l’on ressent)

  • BESOIN (Énoncer ce dont on a besoin)

  • DEMANDE (proposer une solution, faire une demande claire et précise, et pas une exigence).

Lorsque l’on se retrouve dans une situation complexe, il est intéressant de prendre le temps de s’arrêter et de faire ce processus.

Même si notre interlocuteur peut être notre chien, ou nous-même, passer par les 4 étapes permet de prendre conscience de ce que l’on est en train de vivre.

S’arrêter, pour ne pas être dans la ré-action. La réaction est rarement utile (sauf en cas d’urgence). Comme on l’a vu dans l’épisode précédent, la “réaction” se base sur nos conditionnements antécédents et n’est pas toujours la réponse que l’on souhaiterait avoir.

Le principe de la CNV est relativement simple – et très puissant – à travers les 4 étapes

1ère étape de la CNV : Observer

  • S’arrêter déjà pour observer. Même si c’est après-coup, c’est pas grave.
  • Décrire toute la scène. 
  • Si je mélange avec l’outil de l’épisode d’avant c’est le “contexte”.
  • Sans jugement ni interprétation.
  • Description froide, contextuelle.
  • Différencier le brouillard/nuage. 
  • Des fois on a le droit de faire la petite voix intérieur du jugement, en se plaçant sur le côté

2ème étape de la CNV : Sentiment

  • Si je fais le parallèle avec l’épisode d’avant, là c’est l’étape “émotion”. 
  • Déjà des fois juste de mettre des mots, de se questionner sur “qu’est-ce que j ressens ? plutôt ceci ou cela?” c’cest tellement libérateur. 
  • De laisser venir, d’en parler, ça donne le droit à l’émotion d’être là, et en général elle est déjà beaucoup moins douloureuse.
  • Utiliser les listes sur internet !
  • S’entrainer à identifier 🙂 On nous a pas appris à l’école !
  • ATTENTION, il y a une liste des sentiments “interdits”

3ème étape de la CNV : Besoin

  • Cette étape est intéressante car elle ne ressort pas du tout dans l’outil du behaviorisme.
  • Le postulat de la CNV c’est que nous aurions des besoins fondamentaux, et qu’une émotion ressort quand un besoin n’est pas respecté.
  • C’est le cas de nos chiens quand on y pense, non ?
  • Vu que les comportement ont tous une fonction = remplir quelque chose comme un besoin, une motivation (ou éviter un danger). 
  • Prendre conscience de QUEL besoin est mis en danger.
  • Attention, différencier besoin et stratégie !!! HYPER intéressant.
  • Se questionner sur pourquoi nous avons “besoin” de prendre des chiens ?

4ème étape de la Communication Non Violente : La demande

  • A l’autre ou à soi-même. 
  • Faire une demande claire et précise, réaliste, visible. 
  • Pas une exigence. On parle de consentement
  • “Est-ce que tu serais d’accord…” ?

 

–> EXEMPLE :

Observer : je donne un cours et un monsieur dans la forêt ne veut pas rattacher son chien puis reste à me regarder

Sentiment : je me sens lassée / exaspérée / titillée /

Besoin : confiance / autonomie / liberté / valorisation

Demande : une demande à moi-même : ne pas noter, me rappeler de ce que je vaut, ne pas me laisser déstabiliser

Conclusion de la Communication Non Violente

La CNV, tout comme l’outil du behaviorisme, permet de “décortiquer”, séparer les légumes de la soupe, ne pas tout mélanger. Apporte donc de la distance, de l’espace entre les événements. Une conscience, une “méta-connaissance”.  On peut aussi l’appliquer à l’autre, bref c’est hyper efficace pour la communication.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Notre mission ? Rendre l'éducation canine fun et accessible à tous. Une éducation positive, moderne, bienveillante et respectueuse pour toi et ton chien.


Abonne-toi à notre newsletter
En t'abonnant, tu auras accès à la vidéo offerte "Les 5 clés R.E.L.A.X. pour créer une relation complice avec ton chien".

@ copyright 2022 | Eduzen-Academy – Tous droits réservés – Mentions LégalesConditions générales de ventePolitique de confidentialité
Site réalisé avec ❤ par unyque.ch et Graphicatelier

Choisissez votre devise

Découvrez l’univers bienfaisant et apaisant du massage canin

Inscris-toi à cette Cani-Classe le mercredi 13 mars

Massage canin