5 bonnes raisons d’apprendre à mon chien à porter la muselière

Le port de la muselière est souvent tabou pour un propriétaire de chien. Pourtant, voici 5 bonnes raisons pour lesquelles apprendre à son chien à porter la muselière !

Si tu es déjà convaincu et que tu souhaites directement passer au tuto pour apprendre la muselière sans stress en 10 étapes, clique ici .

 

1. Pour les soins

Que ton chien ait des antécédents de morsure ou pas, il se peut que ton vétérinaire (ou ostéopathe, ou toiletteur, etc.) ne soit pas à l’aise dans une situation. Il peut alors demander à ce que l’on mette un lien ou une muselière au chien, ou qu’il soit tenu fortement par un ou plusieurs assistants qui sont souvent des inconnus pour le chien.

➡️ Il est alors plus simple et moins stressant pour le chien de porter la muselière à laquelle il a été entraîné depuis son plus jeune âge, plutôt que de subir le stress lié à la muselière de force ou la contrainte physique par une ou des personnes inconnues. Cela évite également que le chien fasse une association négative avec le vétérinaire. Le soigneur est également en totale sécurité donc tout le monde est gagnant !

Astuce : pour aider ton chien à mieux tolérer les soins et réduire le stress lié aux manipulations, tu peux l’entraîner aux soins coopératifs.

2. Pour un chien en rééducation

Il peut arriver à n’importe quel âge que ton chien commence à présenter de la réactivité envers ses congénères, envers les humains, ou développe d’autres problèmes de comportement (protection de ressources, morsure redirigée, stress, etc.). Lorsque tu vas commencer un programme de rééducation avec un éducateur spécialisé en comportement, celui-ci va peut-être te demander de museler ton chien lorsqu’il sera mis dans des situations compliquées. Même si ton chien progresse, le port de la muselière ajoute de la sécurité pour tout le monde (on ne peut pas toujours tout contrôler).

➡️ Ici encore, il est préférable d’anticiper et d’apprendre au chien à porter la muselière sans stress depuis son plus jeune âge, plutôt que de devoir l’imposer de force le jour du rendez-vous avec l’éducateur canin ou le jour de votre passage en ville.

3. Pour dissuader

Si ton chien a besoin d’espace, par exemple parce qu’il n’aime pas que les autres chiens lui sautent dessus, ou qu’il n’aime pas que les enfants viennent le caresser et qu’il est parfois difficile de faire passer le message, alors la muselière peut être une mesure de dissuasion efficace !

Astuce : parfois, le fait d’attacher la muselière au harnais du chien peut même suffire pour dissuader les plus téméraires.

4. Pour un chien qui ramasse tout ce qui traîne

Si tu as un chien qui ramasse tout ce qui se trouve par terre, que ce soit pathologique (par exemple le pica) ou simplement une dépendance à la nourriture (par exemple pour certains chiens qui ont manqué par le passé), ou même pour un jeune chiot qui prend tout en bouche, le port de la muselière pour être plus sécuritaire pour le chien en cours d’apprentissage des auto-contrôles.

5. Pour les transports publics

Dans certains pays d’Europe, le port de la muselière est obligatoire pour pouvoir emprunter les transports publics. Malheureusement on s’en rend souvent compte trop tard, peu avant le départ ou une fois sur place. Il est alors trop tard pour apprendre progressivement au chien à porter sa muselière et celui-ci devra l’enfiler de force (ou alors vous allez devoir rentrer à pieds…). De plus, enfiler la muselière de force risque de fortement stresser le chien et probablement créer des associations négatives.

➡️ Dans ce cas de figure encore, il est préférable d’anticiper et d’apprendre au chien à porter la muselière sans stress depuis son plus jeune âge, plutôt que de devoir l’imposer de force le jour où tu en as besoin.

Conclusion : mieux vaut prévenir que guérir !

Même si ton chien n’a jamais mordu, n’a jamais ramassé tout ce qu’il trouve, et que tu n’as pas prévu de partir en Italie, le jour où tu auras besoin de la muselière pour une raison X ou Y, il sera sûrement trop tard pour faire un apprentissage progressif.

Si tu connais la philosophie Eduzen, alors tu sais que nous préférons prévenir que guérir : apprenons à nos chiens à aimer porter la muselière !

Cela se présente comme une partie de jeu : la muselière est synonyme de distributeur de nourriture 🥳

De plus, cet apprentissage est très facile quand il n’y a pas encore eu d’association négative avec l’objet. Et oui, si tu as déjà enfilé à ton chien la muselière de force, celle-ci peut alors devenir un “signal empoisonné” qui prédit quelque chose de désagréable, et l’apprentissage devient alors une rééducation (car le chien a déjà un historique avec l’objet), potentiellement beaucoup plus long et complexe.

Alors, qu’attends-tu pour apprendre à ton chien à porter la muselière sans stress ?

Apprendre la muselière sans stress en 10 étapes

Que ce soit parce que tu en as besoin ou parce que tu souhaites anticiper, l’apprentissage de la muselière peut se faire facilement et sans stress (pour peu qu’on prenne le temps).

Voici donc comment apprendre la muselière à ton chien en 10 étapes !

N.B : Ces étapes sont là pour te donner une idée de comment décomposer l’apprentissage et éviter les erreurs involontaires. En fonction de ton chien, tu auras peut-être besoin de rajouter d’autres étapes intermédiaires, ou peut-être que tu pourras sauter des étapes. L’idée est de ne jamais forcer ton chien et de respecter son émotionnel sans jamais dépasser sa limite, au risque de créer une mauvaise association.

L’idée est de ne pas commencer l’apprentissage avec l’objet final (la muselière). Comme ça, si jamais ton chien fait malgré tout une association négative avec l’objet avec lequel tu l’entraînes (par exemple il entend un bruit autour au mauvais moment), cela ne sera pas associé à la muselière.

Étape 1 : manger dans un bol

Voilà enfin un entraînement où l’expérience de ton chien en léchage de fonds de pots de yaourts va t’être utile (ne me remercie pas).

La plupart des chiens ont déjà un historique positif avec le fait de manger quelque chose au fond d’un bol, nous allons donc partir de là. Pas de panique si tu n’as jamais fait ça avec ton chien, il va rapidement s’habituer.

⚠️ Dans cette étape et pour toutes les suivantes il est important que ce soit ton chien qui se rapproche de l’objet, et non l’objet qui se rapproche de lui. Ne cherche donc pas à approcher le bol plus près de ton chien, mais attends bien qu’il vienne de lui-même (tu peux marcher à reculons).

Étape 2 : manger dans un gobelet (ou dans un pot de yaourt)

L’idée maintenant est de réduire le diamètre de l’objet dans lequel le chien va devoir passer le museau. Le contact avec l’objet sera alors plus étroit.

Il est important de ne plus leurrer le chien en ajoutant des friandises en amont, mais d’attendre que le chien s’engage dans le gobelet avant de le récompenser au fond du gobelet.

Étape 3 : manger dans un long objet étroit avec un trou au bout

Maintenant que ton chien est à l’aise avec le fait de mettre son museau dans un objet étroit, tu vas pouvoir utiliser un objet avec un trou au bout pour commencer à travailler la durée (ton chien n’aura pas besoin de ressortir pour pouvoir obtenir les récompenses).

Étape 4 : manger dans le creux de la main

Pour préparer ton chien à l’étape suivante, tu peux lui apprendre à manger les récompenses au creux de ta main en formant comme un petit puits.

Étape 5 : le graal !

➡️ Nous te recommandons une muselière de type panier. Nous travaillons avec le modèle Baskerville Ultra, qui permet au chien d’haleter, de prendre et manger les récompenses et de boire avec la muselière.

Commence par ouvrir largement la muselière. Place la muselière au creux de ta main, et récompense ton chien par le trou au niveau de la bouche du chien (comme dans l’étape précédente). Il est important que ton chien puisse retirer sa tête à tout moment et que la muselière reste bien dans ta main (et ne reste pas accrochée sur le museau du chien pour l’instant). Récompense ton chien généreusement pour éviter la frustration.

Étape 6 : viser la muselière et entrer seul dedans

Lance régulièrement une récompense au loin pour donner à ton chien l’opportunité de se ré-engager dans la muselière de lui-même.

Astuce : tu peux tendre le bras vers l’avant avec la muselière au creux de ta main pour ne pas être tenté d’avancer la muselière vers ton chien (c’est vraiment lui qui doit venir).

Étape 7 : ajouter de la durée

Une fois que ton chien a bien compris ce nouveau jeu, tu vas pouvoir ajouter de la durée en espaçant progressivement les récompenses. Tu peux également commencer à retirer ta main en dessous de la muselière pour quelques secondes.

Étape 8 : bouger une lanière

Tu vas maintenant pouvoir progressivement bouger une lanière et venir la poser à l’arrière des oreilles de ton chien. Continue de bien récompenser ton chien après avoir bougé la lanière.

Étape 9 : faire semblant d'attacher la muselière

Une fois que ton chien est à l’aise avec les lanières qui passent derrière les oreilles et sur son museau (pour la lanière qui passe entre les yeux), tu vas pouvoir relier les 2 côtés puis les 3 lanières ensemble et faire semblant d’attacher la muselière. Retire la muselière avant que ton chien ne se lasse et quitte la position de lui-même.

⚠️ Rappelle-toi que ton chien doit toujours pouvoir se retirer à tout moment et que c’est lui qui doit s’engager en direction de la muselière (sans avoir besoin de leurrer).

Étape 10 : faire des jeux ou des tours que ton chien adore avec la muselière

Tu peux commencer à demander des comportements faciles pour ton chien et qu’il apprécie afin de l’aider à faire un peu abstraction de la muselière.

Si ton chien essaye de retirer la muselière, tu peux l’enlever et recommencer cette étape autant de fois que nécessaire.

Il est difficile d’obtenir un chien qui ne se gratte pas du tout avec la muselière, mais l’idée est de l’éviter au maximum, d’où l’importance de faire un apprentissage très progressif. Cela peut prendre plusieurs semaines voire plusieurs mois, c’est pourquoi il est important d’anticiper et d’entraîner ton chien à porter la muselière dès son plus jeune âge pour le jour où tu en auras réellement besoin.

Ensuite, tu pourras l’intégrer progressivement à ta vie de tous les jours pour qu’elle devienne un objet familier comme le collier ou le harnais. Par exemple, tu pourras la mettre 30 secondes en balade, puis 1 minute, etc.

💬 Cet article t’a plu ? Dis-le nous en commentaire ou partage l’article pour nous soutenir !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



Notre mission ? Rendre l'éducation canine fun et accessible à tous. Une éducation positive, moderne, bienveillante et respectueuse pour toi et ton chien.


Abonne-toi à notre newsletter
En t'abonnant, tu auras accès à la vidéo offerte "Les 5 clés R.E.L.A.X. pour créer une relation complice avec ton chien".

@ copyright 2022 | Eduzen-Academy – Tous droits réservés – Mentions LégalesConditions générales de ventePolitique de confidentialité
Site réalisé avec ❤ par unyque.ch et Graphicatelier