4. L’école versus le psy

Il est important de différencier 2 choses. D’un côté, les apprentissages du chien, c’est comme aller à l’école et apprendre à compte : assis, rappel, marche en laisse, pas bouger, etc.

Mais avant de pouvoir apprendre à compter, il faut d’abord être bien dans ses baskets ! Sinon, on va devoir aller chez le psy avant d’aller à l’école. Un chien en stress ne peut pas apprendre, son cerveau reptilien va prendre le dessus. Il est donc important de repérer au plus vite les signaux annonciateurs de ce que l’on va appeler les « problèmes de comportement », qui, la plupart du temps (pas tous), sont surtout liés à un chien mal dans ses pattes.

Exemple de comportements :

Aboiements, grognements, comportements de fuite, comportements de paralysie, apathie, auto-mutilation, manque d’appétit, etc.

Si vous observez quelque chose comme cela, n’attendez pas. 

Quand votre chien aboit, à moins que ce soit un aboiement joyeux pour jouer, allez tout de suite voir un éducateur spécialisé dans le comportement. Malheureusement les problèmes de comportement s’améliorent rarement tout seuls, et la thérapie à mettre en place est rarement intuitive. Et oui, c’est un métier, certains ont étudié cela pendant de nombreuses années pour pouvoir vous accompagner là-dedans !

Je télécharge mes 16 documents complémentaires au cours :

Documents education canine moderne

Choisissez votre devise